Édito du Maire

Le Maire de Rochecorbon, Bernard PLAT
Bernard PLAT, Maire de Rochecorbon

 

Chères Rochecorbonnaises, Chers Rochecorbonnais,

Voilà bientôt cinquante ans que la majorité de l’époque, pas la majorité politique mais la majorité légale, 21 ans, a fait de moi un électeur. Depuis, j’ai connu 2 révolutions : la première en 1968 dans la rue et la seconde en 2017 dans les urnes. Les tempêtes de la fin d’année et des premiers jours de 2018 nous ont rappelé que celles de Mai et Juin 2017 dans les urnes avaient déraciné sur leur passage les partis politiques de droite comme de gauche et que leurs leaders en avaient été soufflés… et pourtant ils avaient joué et cru pour certains en une victoire facile, pour d’autres, que dis-je, pour tous en des lendemains rieurs, en un avenir politique certain. Mais le peuple de France en a décidé autrement.

 

Notre Vème République va fêter ses 60 ans cette année…certains pensent qu’elle à l’âge de la retraite, qu’il faudrait proclamer la VIème …je n’en sais rien. Incrédule, je base mon propos sur l’observation et le constat. Je remarque que de 1958 à 1981, la France n’a pas connu d’alternance du pouvoir mais que depuis cette date, gauche et droite ont été tour à tour en charge de notre destin. Chacun reproche à l’autre de ne pas avoir fait pour la France ce qu’il aurait pu faire lui-même quand il dirigeait le pays. Pourtant, après chaque victoire, gauche comme droite, nous ont expliqué depuis bientôt 40 ans « qu’ils ont entendu et compris le mécontentement du pays » et que cette fois ils vont apporter des solutions aux problèmes des Français. Las de ces discours éculés, des promesses non tenues, le peuple a confié le pouvoir au candidat Macron, à peine 40 ans, parti 13 mois plus tôt tel Bonaparte au pont d’Arcole à la conquête de la gloire et du pouvoir. Pourtant, nos diseurs de bonnes aventures politiciennes toutes tendances confondues, mais pour une fois unis, lui promettaient l’échec, et si par malheur pour la France il gagnait…il n’aurait pas de majorité pour gouverner !

 

Mais la tempête a fait rage sous les bonnets phrygiens des électeurs et le scrutin a dépouillé de leurs certitudes les partis traditionnels et arraché des panneaux électoraux leurs têtes d’affiches. Est-ce une bonne chose pour le peuple de France ? Je n’en sais rien mais l’impétueux Macron gouverne avec bravoure et courage. J’observe comme nombre de nos concitoyens qu’il a redonné à la fonction de Président la hauteur et la noblesse républicaine que ses deux derniers prédécesseurs avaient pour le moins …écornées. Je constate que son Gouvernement n’hésite pas à jeter dans la fosse d’orchestre de l’Assemblée  Nationale des dossiers tels que la réforme du code du travail…la taxe d’habitation et plus généralement une large réforme fiscale, Notre Dame des Landes…chantiers cent fois promis mais sans foi (ni loi) puisque jamais solutionnés.

 

Je remarque que notre Président fait ce qu’il a dit et cela nous change. Certes il a pris un coup de vent dans les sondages cet été mais depuis son baromètre remonte. Est-ce sa détermination à ne pas dévier du programme sur lequel il a été élu, l’approche nouvelle d’anticipation, de dialogue et de concertation avec lesquels il aborde les chantiers annoncés qui sont les ingrédients de l’alchimie de la confiance, cette huile essentielle sans laquelle rien ne fonctionne ? Je n’en sais rien mais comme de tous ses prédécesseurs, j’attends qu’il fasse gagner la France parce que la France c’est nous. Si, au terme de son quinquennat, nous constatons qu’il a tenu ses engagements, nous aurons vécu une vraie révolution et Bonaparte deviendra Napoléon. Alors rendez-vous en 2022. D’ici là, scrutons et restons des observateurs vigilants et objectifs.

 

Mais le quotidien de nos Communes, c’est la loi de finances 2018 qui marque l’arrêt de la baisse de la DGF, passée pour Rochecorbon de 385 000€ en 2014 à 171 000€ en 2017, soit 214 000€ de perte, un peu plus de 55%. La taxe d’habitation va être supprimée sur trois ans pour tous les ménages. Elle fera l’objet d’un dégrèvement à l’euro près pour 2018 mais les Maires sont sceptiques pour les années suivantes. Il est vrai qu’au jeu des compensations, ils ont souvent été victimes d’un marché de dupe. En conséquence, là aussi, soyons sur le qui-vive …cela peut éviter de mourir.

 

Mais, si l’année 2017 marquera peut-être l’histoire politique de notre pays, elle sera dans le futur l’année de référence de la nouvelle dynamique et du nouveau positionnement de Tours et de la Touraine parmi les 22 Métropoles françaises. Ces territoires apparaissent déjà comme les pôles d’attractivité, de développement et de rayonnement international de notre pays.

 

Leur rôle est également d’assurer une cohabitation saine et complémentaire avec le monde rural. L’un ne peut pas exister harmonieusement sans l’autre et réciproquement.

 

D’ici la fin du mandat, la Métropole engagera des investissements lourds :

-      La 2ème ligne de tramway Chambray – La Riche

-      La construction d’un centre de tri des poubelles jaunes sur la Zone du Cassantin à Parçay-Meslay, d’une capacité d’environ 50 000 tonnes par an

-      La construction de l’usine de traitement et de valorisation des déchets ménagers pour la production de biogaz à Mettray. Cette usine aura une capacité maximum de 90 000 tonnes par an.

 Sur notre Commune, la Métropole réalisera en 2018 la canalisation qui assurera le transfert de nos eaux usées à la station d’épuration de la Grange David à La Riche.

 

Cette année, débuteront également les travaux pour prolonger l’itinéraire cyclable en bord de Loire de Blanc Foussy jusqu’aux Patys limite de notre Commune avec Vouvray. Ces 2 chantiers représentent près de 6 millions d’euros d’investissement. C’est vous dire que sans la Métropole, soit il ne se passe rien, soit vos impôts augmentent. Pour clore le chapitre Métropole, je veux souligner le remarquable travail réalisé à marche forcée par l’ensemble des élus, Sénateurs, Députés, Président de la Métropole, Président du Conseil Départemental, élus influant au sein des Ministères, de l’Assemblée Nationale, du Sénat, abstraction faite des clivages politiques, dans le seul souci de l’intérêt général. Mais je n’oublie  pas la qualité du dossier de présentation du dossier Métropole élaboré par l’ATU et le travail administratif des cadres et agents de la Communauté d’Agglomération Tours Plus,  ni celui des DGS et leurs services au sein des Mairies des 22 Communes, de la plus grande Tours à la plus petite Berthenay. À tous, nous pouvons dire merci d’avoir construit l’avenir de la Touraine.

 

Mais 2017 et 2018 sont aussi, sur le plan communal, deux années d’investissements importants avec la requalification complète de la rue des Basses Rivières qui sera achevée fin mars 2018, la rénovation totale du gymnase inauguré en Octobre 2017, les travaux de la cour de l’Ecole Maternelle, la création de trois vitraux dans l’Eglise Notre Dame de Vosnes, monument classé. 2018, c’est on rase, non pas gratis comme vous l’espérez mais la Salle Saint-Vincent aux vacances d’été pour construire le Pôle associatif et culturel, attendu depuis si longtemps. Je remercie l’ensemble des associations pour leur participation à l’élaboration du projet. Les éléments recueillis ont facilité le travail de conception et dimensionnement du bâtiment du cabinet d’architectes. Aujourd’hui, nous pouvons dire que le projet fait consensus. La reconstruction d’un bâtiment pour la Rabouilleuse et l’implantation d’un maraîcher restent d’actualité.

 

Ainsi, malgré la période financièrement difficile que nous traversons, nous réalisons les investissements prévus dans notre programme. La construction de 21 logements sociaux à la Croix Rouge par Val Touraine Habitat débutera en lieu et place de l’ancienne usine ARDRÉ. Le projet d’urbanisation du site CORONA, détruit en 2017, s’élabore. Le nombre de logements  prévus initialement 65 a été ramené à 40…. Tours Habitat a reconfiguré son projet pour prendre en compte les souhaits des riverains et faire mieux que respecter les orientations d’aménagement du PLU, adopté en 2007. Le PLU, comme vous le savez, est en cours de révision générale. Son PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) sera approuvé par le Conseil Municipal avant l’été. La transformation de la Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager en Site Patrimonial Remarquable est menée de concert et le projet sera arrêté en fin d’année. Enfin, la réflexion sur les rythmes scolaires avec le retour à la semaine des 4 jours ou maintien de la semaine de 4 jours et demi est engagée.

 

Pour terminer mon propos, je veux placer mes vœux 2018 sous le signe de l’ouverture :

-      D’esprit pour chasser,  combattre les esprits partisans ou chagrins

-      A l’optimisme, la confiance, moteurs de l’économie et de l’emploi

-      A l’altruisme qui engendre générosité et solidarité

-      A la tolérance face aux fanatismes et intégrismes

-      A la culture qui éveille, touche la sensibilité

-      A la fraternité vecteur de paix et d’harmonie

Toutes ces valeurs mènent à l’épanouissement personnel, familial, à la réussite des projets, à la conquête des défis que l’on se fixe. Mais pour tout cela il faut l’indispensable santé. Et puisque je place mes vœux sous le signe de l’ouverture, je la souhaite à tous y compris à ceux qui ne sont pas toujours d’accord avec moi …il y en a bien quelques-uns.

 

Bonne et heureuse année 2018.

 

Bernard Plat,

Maire de Rochecorbon.